Armes à la main, sans casques, sans protections, un maximum de munitions, vous êtes prêts pour un combat épique avec les pistolets ou Blasters Nerf. Ces derniers ont traversé des générations, en partant d’une simple balle en mousse jusqu’à devenir une marque incontestée dans l’industrie du jeu.

Le Blast-a-Ball, le père de tous les Nerfs

Cela pourrait paraître bizarre, mais le tout premier pistolet Nerf n’avait pas commencé avec un pistolet, mais avec des munitions. Nous devons remercier le génie de Ren Guyer, qui a déjà également inventé le match et le jeu Twister, pour avoir créé les fameuses balles en mousse. Après le succès du Nerf Ball en 1969, notamment avec ses nombreuses variantes que sont le Nerf Ping Pong, le football Nerf super populaire ou encore le Nerf Pool, ce n’est qu’en 1989 que le premier vrai pistolet a vu le jour : le Blast-a-Ball.

La reprise de Hasbro

Entre 1989 et 1993, la franchise Nerf, initialement lancée par Park Brothers avait proposé le Blast-a-Ball puis le Blast-a-Mastic, sa version améliorée. Le projet prend finalement une autre dimension après que Hasbro reprenne les rênes. Après quoi, nous avons pu connaître toute la superbe du mythique Sharpshooter, le tout premier Blaster qui avait la capacité de prendre Nerf Darts. Après, le reste appartient à l’histoire.

L’avenir de ces pistolets mythiques

Rien ne supposerait que le descendant du rustique Blast-a-Ball deviendrait un des jouets les plus vendus et les plus appréciés au monde. Nerf a gagné un montant colossal de 400 millions de bénéfices nets pour Hasbro rien qu’en 2011. Chaque génération de Nerf Gun et de Nerf Blaster devient de plus en plus performante, de plus en plus sophistiquée. À l’instar du Zombie Strike qui repousse radicalement les limites que peut offrir un simple Blaster.