Que ce soit pour une course à pied ou bien automobile, un enduro ou encore un baptême de l’air, bien organiser une compétition sportive, ça ne s’improvise pas ! Entre les différents agréments, autorisations et procédures ; organiser une compétition sportive en bonne et due forme requiert un certain temps d’autant plus que certaines procédures sont soumises à des délais plus ou moins importants.

 

Qui sont les principaux protagonistes dans l’organisation d’une compétition sportive ?

Le principal acteur d’une compétition sportive est bien entendu l’organisateur de la compétition qui se doit de mettre en œuvre toutes les démarches nécessaires afin d’assurer la sécurité du public mais aussi des participants.

Aussi, l’organisateur de la compétition sportive n’est cependant pas le seul intervenant dans le bon déroulement de l’événement sportif. Le maire détient en effet l’autorité pour autoriser ou non la tenue d’une compétition sportive. C’est aussi à lui qu’incombe la responsabilité de mettre en place les mesures indispensables à la sécurité des individus.

Pareillement, le préfet entre également en jeu si la compétition sportive a lieu dans différentes communes et comptabilise plus de 5000 participants sur un même lieu.

Lorsque des prix tels que des médailles, un trophée en bronze, en or ou bien en argent sont remis à l’échelle nationale, régionale ou encore départementale, la Fédération sportive délégataire se charge de l’organisation de la manifestation sportive. Dans ce cas de figure, les différentes règles du jeu, les directives techniques inhérentes au jeu sont propres à la Fédération et à ses licenciés. Lorsque la compétition est interne, vous pouvez organiser vous-même la remise des prix, et vous fournir sur internet, par exemple sur www.editeo.fr.

 

Quelles sont les obligations à respecter pour l’organisateur d’une compétition sportive ?

Bien que théoriquement, toute personne morale ou physique soit habilitée à mettre en place un événement sportif ; certaines obligations légales sont à respecter.

L’organisateur doit en effet effectuer une déclaration après des autorités administratives du lieu concerné par la compétition ; au risque d’encourir des sanctions pénales si ces obligations ne sont pas respectées.

N’omettez pas également de souscrire une assurance de responsabilité civile qui couvrira les participants, les salariés ainsi que les éventuels bénévoles.

Assurer la sécurité des personnes et du site

En matière de sécurité, rien ne doit être laissé au hasard car en effet, en tant qu’organisateur vous êtes aussi responsable de la sécurité de l’événement sportif que vous organisez. Il est donc judicieux de tenir compte des caractéristiques inhérentes à la manifestation.

Un plan de secours est par exemple fortement conseillé accompagné des procédures à suivre en cas d’évacuation.

Toute manifestation sportive doit aussi être accessible aux personnes en situation de handicap ou bien à mobilité réduite, notamment à l’aide d’aménagements adéquats.

Le respect de l’environnement fait aussi partie des problématiques qu’il convient de ne pas laisser de côté lors de la préparation d’une manifestation sportive. Les événements prévus sur les sites dits « Natura 2000 » devront ainsi faire l’objet d’une évaluation des conséquences de l’activité sur l’environnement.