Le parapente est l’un des sports aériens à voile qui sont devenus très populaires depuis quelques années auprès des amateurs de sensations fortes. Toutefois, il exige beaucoup de connaissances et de pratique. Alors, voici les bases qui sont à savoir absolument avant de commencer à en faire.

Comment prendre son envol au parapente ?

Comme son nom l’indique, pour faire décoller un parapente, il faudra d’abord un terrain dégagé et légèrement en pente. Ces deux détails sont essentiels, car vous allez devoir courir jusqu’à ce que votre voile gonfle, en saisissant les freins et les élévateurs sur le bord d’attaque. Il faut lâcher les élévateurs une fois que la voile est au-dessus de vous. C’est le gonflement au dos. C’est la méthode la plus pratique et la plus accessible pour les amateurs de parapente.

Voler de manière stable et bien négocier les virages

La vitesse et les virages sont les deux paramètres à prendre en compte quand vous êtes en plein vol. Les freins vont vous aider à contrôler la vitesse. Toutefois, il faut rester prudent puisqu’un freinage brusque pourrait causer une perte d’altitude incontrôlée. Pour négocier les virages, il faut actionner en douceur les commandes. Votre position sur la sellette influe également sur votre capacité à faire tourner le parapente. Ainsi, il est conseillé de déplacer un peu votre poids vers le côté sur lequel vous voulez tourner pour réussir un virage parfait.

Comment descendre du parapente ?

Pour faire simple, il y a différentes manières de bien manœuvrer une descente en parapente. Mais la plus facile et la plus utilisée s’appelle « faire les oreilles ». Cette technique consiste à faire baisser progressivement le parapente en tirant les suspentes extérieures des élévateurs A de chaque côté. Vous allez également déplacer votre corps vers le côté où vous voulez tourner pour descendre de manière sûre et stable.